Le forum des compagnons de Valérien

Association de reconstitution de la période 1180-1220 aux alentours de Nancy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les chevaliers:Le Prince Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Les chevaliers:Le Prince Noir   Dim 22 Fév - 16:02

Edouard d'Angleterre dit le Prince Noir

Édouard de Woodstock, dit le Prince Noir, prince de Galles et duc de Cornouailles (Woodstock, 1330- Westminster, 1376), est le fils aîné d'Édouard III d'Angleterre et de Philippa de Hainaut

Il combat pour la première fois à Crécy le 26 août 1346 aux côté de son père Edouard III décidé à conquerir le trône de France qu'il conteste aux Valois

En 1355 il est désigné lieutenant du roi en Aquitaine par le parlement anglais, il mène alors une guerre systématique contre les français qu'il n'aura de cesse de combattre tout au long de sa vie
L'année suivante, il bat les Français à Poitiers où est fait prisonnier le roi Jean II le Bon

En 1362 il devient duc d'aquitaine, il s'installe alors sur le continent pour administrer les possessions anglaises en Terres françaises mais il s'avère un pietre administrateur et sa popularité n'est pas au rendez vous
De plus, ses incursions en Castille lui coûtent très chères. Il rentre en Gascogne ruiné et malade

En 1364, Charles V, fils de Jean II, reprend sa lutte pour "bouter les anglois hors de France". Mais Edouard réussit à mettre à sac Limoges en 1369. Ce sera son ultime succès de ce côté-ci de la Manche

Il meurt un an avant son père Édouard III le 8 juin 1376
Le prince noir ne sera donc jamais roi. La fin de sa vie sera consacrée à préparer l'arrivée sur le trône de son fils Richard II d'Angleterre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Chevaliers:Bertrand du Guesclin   Dim 22 Fév - 16:04

Bertrand du Guesclin

Bertrand du Guesclin est né près de Rennes, en 1320 d'une famille noble mais pauvre, il apprend très tôt à se battre lors de tournois ou il porte haut sa devise " Notre Dame Guesclin"

Il participe à plusieurs sièges dont ceux de Vannes 1342 et de Rennes en 1356 qu'il parvient à libérer face aux troupes anglaises qui soutiennent Jean de Montfort dans sa lutte pour le trône Breton

Par reconnaissance, Charles de Blois l'arme chevalier et lui donne en possession La Roche­Rieu. Puis Du Guesclin passe au service du roi de France, avec qui il devient gouverneur de Pontorson.

En 1364 il bat l’armée du roi de Navarre commandée par le captal de Buch. Charles V le futur roi de France, apprend la nouvelle et lui offre alors le comté de Longueville, le nomme capitaine de Normandie, et le charge de débarrasser la province des Navarrais

La même année, il participe à la guerre de Bretagne mais il est fait prisonnier lors de la bataille d’Auray aux côtés de Charles de Blois. Celui-ci est tué par les hommes de Jean de Montfort et Du Guesclin fait prisonnier par le capitaine anglais Jean Chandos

En 1365, le roi de France paye sa rançon et le charge de combattre les Grandes Compagnies Espagnoles qui ravagent la France.
En Espagne, Du Guesclin soutient Henri de Trastamare contre Pierre le Cruel, qui devient finalement roi de Castille.
Mais Pierre le Cruel, obtient l’alliance du Prince Noir et une armée commandée par Chandos. A la bataille de Navarette en 1367 Du Guesclin est fait prisonnier par le prince de Galles.
De nouveau libéré contre rançon, il reprend la lutte aux côtés de don Henri et remporte la victoire de Montiel en 1369.

En 1370 il est nommé connétable et reprend la guerre contre les Anglais pendant près de 10 ans.

Charles V confisque la Bretagne en 1378. Du Guesclin refuse de combattre les Bretons et se retire à Pontorson. En 1380, il se rend en Auvergne pour y combattre les routiers. il meurt le 13 juillet au Chateauneuf de randon et est enterré à Saint-Denis, près du tombeau de Charles V.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Chevalier: Saladin,le Magnifique   Dim 22 Fév - 16:05

Saladin XIIe siècle

L'histoire de Salah al-Din Yusuf (Saladin) est intimement liée à la chute des Etats latins d'orient
En effet celui-ci réussira en quelques année à destabiliser l'équilibre précaire qui existait entre les principautés franques en Terre Sainte et les trois pouvoirs musulmans installés à Damas, Le Caire, Alep et Mossoul

Envoyé en Egypte par Nur al-Din pour contrer les visées chrétiennes sur cette terre d'islam, Saladin installe son pouvoir au Caire en janvier 1169 devenant ainsi Malik (roi) d'Egypte à la place du vizir Shawar (qu'il a pris soin de faire assassiné suite à sa victoire sur les chrétiens)

A la mort de Nur al-Din en 1174, Salh al-Din conquiert Damas et la plus grande partie de la Syrie. En 9 ans, Saladin unifie tous les musulmans du Moyen-Orient sous sa bannière


La conquête du royaume de Jérusalem alors aux mains de Baudouin IV (le roi lépreux) peut désormais commencer
Malgré une cuisante défaite à la bataille de Montgisard (1177) ou 500 chevaliers et 80 Templiers mettent en déroute plus de 30 000 mamelouks, Saladin massacre quelques années plus tard l'essentiel des troupes chrétiennes d'orient à la bataille de Hâttin et capture par la même occasion la relique de la Vraie Croix du Christ

La route de Jérusalem est désormais ouverte et la Ville Sainte tombe aux mains des musulmans le 2 octobre 1187; le Saint sépulcre est fermé et le temple de Salomon redevient la mosquée Al-Aqsa
Les Etats Latins d'orient se réduisent à une étroite bande littorale, seules les cités d'Antioche, de Tripoli et la place forte de Tyr restent aux mains des chrétiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Richard Coeur de Lion   Dim 22 Fév - 16:07

Richard Coeur de Lion XIIe siècle

3e Fils d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine Richard Coeur de Lion, l'un des plus célèbres chevaliers du Moyen Age fait preuve dès son plus jeune âge d'une bravoure et d'un sens des responsabilités peu communs

Cliquez sur l'imageSa (courte) vie peut se décomposer en 3 phases :

- Pacification du Duché d'Aquitaine dont il devient duc en 1172 à 11 ans, face aux nobles aquitains, avec l'appui de son ami de l'époque le roi des français Philippe Auguste

- Recherche de gloire lors de la 3ème croisade qu'il mène avec Philippe Auguste et l'Archiduc Leopold d'Autriche
Cet épisode de son histoire lui vaudra sa brouille avec le roi français, mais aussi et surtout avec Leopold qu'il insulte

- Voyage de retour de Terre Sainte, accession au trône d'Angleterre et mort en terre d'Aquitaine :
Alors qu'il s'apprêtait à reprendre Jérusalem à Saladin, Richard décide de s'en retourner en Europe par la voie terrestre. Il conclut tout de même un pacte avec le sultan, permettant ainsi l'accès à la Ville Sainte aux Chrétiens

Sur le chemin du retour il est capturé par Leopold D'autriche qui n'a pas oublié son humiliation, il reste son prisonnier 3 années durant avant d'être libéré en 1194
La rançon qu'il doit verser pour sa libération est exhorbitante et plombera pour de nombreuses années le trésor anglais

En 1199, lors du siège du château de Châlus en Aquitaine il est blessé mortellement et décède à l'age de 38 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Charles VII de Valois   Dim 22 Fév - 16:08

Charles VII de Valois XVe siècle

Charles VII (1422-1461) restera comme le monarque français qui libéra le royaume du joug anglais
Avec l'aide de Jeanne d'Arc, il casse le siège d'Orléans puis bat les Anglais à Patay le 18 juin 1429
La Pucelle le convainc alors d'aller se faire sacrer à Reims le 16 juillet de la même année

Dans les années qui suivent, plusieurs villes se rangent aux côtés du roi mais la Bourgogne fait prisonnier Jeanne d'Arc et la vend aux Anglais à Compiègne
Pour des questions d'intérêt entre la France et la Bourgnogne et afin de ménager les susceptibilités de ses lieutenants, Charles VII ne paye pas la rançon qui pourrait faire libérer la Pucelle

Des négociations franco-bourguignonnes aboutissent même à la signature de la Paix d'Arras en 1435
En avril 1436, Paris est libérée mais la Normandie ainsi que le sud ouest restent anglaises

Grâce à une politque de fermeté vis à vis de l'administration, Charles VII assainit les comptes de l'Etat, ce qui lui permet de financer la reprise de la guerre et d'entrer à Rouen le 10 novembre 1449, puis de battre les anglais à Formigny (avril 1450) et à Castillon en 1453, ouvrant ainsi l'accès à Bordeaux, seule Calais reste anglaise, mais la Guerre de Cent Ans est terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Raedwald   Dim 22 Fév - 16:09

Raedwald VIIe siècle

Raedwald est un roi Angle qui regna à Sutton Hoo dans le Suffolk entre 599 et 625
Il fut converti au christianisme par les missionnaires du Kent au tout début du VIIe siècle mais continuait de pratiquer des rites païens

Readwlad fait partie de ses tribus dites "barbares" qui s'établirent en Angleterre après que les légions romaines quittèrent l'île en 410
Alors peuplée de "Brittons", l'Angleterre connue une vague d'invasions de peuples germains, tels les Angles, les Saxons, les Jutes et les Suèves

Cependant, le peuple natif offrit une résistance qui durera jusqu'au IXe siècle en Cornouaille, jusqu'au XIIIe siècle au Pays de Galles
Jutes et Suèves fondèrent le royaume de Kent, peuplèrent l'Île de Wight, tandis que les Saxons s'installèrent aux abord de Londres, ancienne cité romaine, Alors que les Angles peuplèrent le nord-est de l'Angleterre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Robert de Guiscard   Dim 22 Fév - 16:10

Robert Guiscard XIe siècle

Robert Guiscard est le fils ainé d'un normand désargenté du nom de Tancrède de Hauteville
Imigré en Italie du sud avec ses frères pour y chercher gloire et fortune, il arrivera en moins d'un demi-siècle à imposer sa dynastie de la Sicile au sud de Rome

Cette soif d'aventure pousse les Normands à conquérir des territoires dans le sud de l'Italie au détriment des possessions italiennes de l'Empire Byzantin
En 1040, la ville de Melfi en Apulie est occupée par Robert qui impose son autorité en fondant en douze ans à peine un immense principat qui ira jusqu'à menacer l'autorité papale

Avec l'appui de l'Empereur germanique Henri III (en conflit avec le pape), les Guiscard mettent en déroute les armées de l'Empereur byzantin et du pape Léon IX en Campanie
Le pape est fait prisonnier par les Normands en 1053 à la bataille de Civitella

Trois ans plus tard, les hommes et les alliances ont changé et le pape Nicolas II reconsidère sa position vis-à-vis des Normands
Ceux-ci représentent une barrière efficace pour la Papauté dans son conflit ouvert avec Byzance et son patriarche Michel Cerulaire (Cerularius)

C'est ainsi qu'au Concile de Melfi en 1059, Robert Guiscard devient "Duc d'Apulie et de Calabre par la Grâce de Dieu et de Saint-Pierre et, avec leur aide, celui de Sicile..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Gunter Von Schwarzburg   Dim 22 Fév - 16:11

Günter von Schwarzburg XIVe siècle

Le Saint Empire Romain Germanique ne fut pas un modèle de stabilité politique
En effet, l'Empereur était élu par les puissants nobles qui composait l'Empire qui s'étendait de la mer du Nord à la Bohême

Ce fut une nouvelle fois le cas entre Charles IV de Bohême (aidé par son ami et précepteur le roi de France Philippe VI et par le pape Clément VI), et Günter von Schwarzburg au cours du XIVe siècle
Leur différend se régla à la bataille d'Eltville ou l'issu fut favorable à Charles de Bohême le fils de Jean de Luxembourg

En 1341, le roi Jean fit réunir à Breslau la noblesse, les représentants de l'église et des cités de ses états pour désigner son fils Charles comme héritier de la Couronne de Bohême et des états afférents
Celui-ci mettra à profit ses compétences pour fortifier ses territoires

En 1346, Jean de Luxembourg est tué à la bataille de Crécy par le Prince Noir et une guerre de succession pour le trône impérial se déclare entre Charles de Bohême et Günter von Schwarzburg
Celle-ci se termine le 26 mai 1346 lorsque Günter est battu à la bataille de Eltville, il signe le traité du même nom ou il renonçe à ses prétention à la couronne

A Pâques 1355, Charles est fait empereur du Saint Empire Romain Germanique à Rome par le pape
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Philippe Le Hardi   Dim 22 Fév - 16:13

Philippe le Hardi XIVe siècle

Philippe doit son surnom grâce à l'hardiesse dont il fit preuve aux côtés de son père face aux anglais à la bataille de Poitiers (septembre 1356) à l'âge de 15 ans et celà malgré une lourde défaite de l'armée française dûe à l'indiscipline de ces dirigeants, plus préoccupés à faire la guerre pour leur propre compte que pour le bien de la couronne

Son père, le roi français Jean II le Bon partagera avec son 4e fils la captivité dans les geôles anglaises et sera libéré contre forte rançon

En 1360, il est libéré et son père lui concède le comté de Touraine qui devient par la même occasion un duché par volonté royale
Puis à la mort du roi, il reçoit en héritage le duché de Bourgogne, alors territoire d'une vitale importance pour les français en pleine guerre de Cent Ans
De plus, en 1369 il se marie à Marguerite de Flandres et unit ainsi les deux Bourgogne que son rival anglais, le Prince Noir convoitait
Philippe n'aura alors de cesse de vouloir préserver ses domaines des convoitises anglaises en nouant des alliances avec celle-ci (1396) tandis que le royaume de France connaissait une période noire (Charles VI dont Philippe est le tuteur pendant sa minorité sera confirmé fou à sa majorité et écarté du pouvoir, laissant toute latitude au Duc de Bourgogne pour appliquer une politique toute tournée vers son propre intérêt)
Cela aura des effets néfastes sur la Bourgogne qui sortira affaiblie de cette période.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Robert Bruce   Dim 22 Fév - 16:14

Robert Bruce XIVe siècle

A la mort en 1286 du dernier roi ecossais de l'ethnie scotte, Alexandre III, s'ouvre une ère troublée pour le royaume écossais
En 1296 le roi Edouard 1er d'Angleterre se fait proclamer roi d'Ecosse, déclenchant la révolte des Scotts emmenés par les légendaire William Wallace puis Robert Bruce

Profitant de la discorde parmis la noblesse scotte le voisin anglais tire profit d'un accord ancien et peu précis qui stipule le rôle souverain du roi anglais sur l'Ecosse, le considérant comme un royaume vassal
Mais une partie des notables écossais, réunis dans la Community of the Realm décide de s'opposer au roi d'angleterre

La résistance écossaise connaitra l'une de ses plus grandes victoires lors de la fameuse bataille de Stirling ("la clé des Highlands") le 11 septembre 1297, ou Wallace écrasera les troupes anglaises emmenées par le Comte de Surrey, John de Warenne

Mais le 22 juillet 1298, Wallace perd la bataille de Falkirk ce qui le discrédite aux yeux de la noblesse
Cependant en 1306 après la mort atroce de Wallace par démembrement et décapitation, Robert Bruce futur roi d'Ecosse reprend la lutte face aux anglais et profite de la mort d'Edouard 1er pour asseoir son pouvoir en Ecosse
Son plus beau fait d'armes reste la bataille de Bannockburn en 1314, ou 10000 ecossais déchainés mettent en déroute l'armée d'Edouard II composée de plus de 23000 soldats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Martin de Salinas   Dim 22 Fév - 16:15

Martin de Salinas XVIe siècle


Martin de Salinas est l'ambassadeur de l'infant Don Fernando à la cour de son frère l'empereur Charles V (Carlos Quint)

Celui-ci l'accompagnait souvent lors de ses déplacements et laissa une abondante correspondance rendant compte de ses faits et gestes auprès de son seigneur
Il se retira à Vitoria sa ville natale en 1538, dont le centre historique se nomme actuellement Villa Suso en Espagne
Ce chevalier est surtout intéressant parce qu'il fait partie des derniers seigneurs ayant l'esprit chevaleresque
En effet, à l'aube du XVIe siècle, cette caste allait disparaitre peu à peu de l'histoire avec la Renaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Sir John de Sitsylt   Dim 22 Fév - 16:17

Sir John de Sitsylt XIVe siècle

Durant la longue période qui opposa la France de la Maison des Valois à l'Angleterre des Planta genêts qui revendiquaient le trône de France, quelques vassaux des deux camps se distinguèrent et gagnèrent même le respect de leurs adversaires pour leur bravoure et leur courage sur le champ de bataille

L'armée anglaise réputée pour ses archers n'en gardait pas moins une chevalerie puissante et déterminante à l'issue des combats qui l'opposait à son ennemi de toujours
C'est durant la Guerre de Cent ans (1337 - 1453) que l'on peut qualifier d'age d'or de la chevalerie que se révèleront les héros des deux camps

Parmi ceux-ci on peut citer John Chandos, compagnon d'armes du Prince Noir et grand ennemi de Du Guesclin, ainsi que Jean de Grailly au service du roi Edouard d'Angleterre qui mourut à la prison du Temple à Paris, mais aussi Sir John de Sitsylt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Aubrey de Vere   Dim 22 Fév - 16:19

Aubrey de Vere XIIIe siècle

La Maison De Vere est l'une des plus anciennes d'Angleterre puisque le premier De Vere (Aubrey 1040 - 1112) accompagna Guillaume de Normandie (dit Guillaume le Conquérant) en Angleterre et participa à la conquête de l'île britannique
Pour récompenser sa loyauté et son courage au combat, Guillaume lui attribua des fiefs dans l'Essex, le Suffolk, le Middessex et le Cambridgshire à cette famille venue de Ver-sur-Mer (petite localité proche de Bayeux en Normandie)
Le fils d'Aubrey, le dénommé Albéric (ou Aubrey II) devint Lord Great Chamberlain d'Angleterre et marqua ainsi son entrée à la cour en 1133, quant à son petit fils, Aubrey III, il devint comte d'Oxford
Cette noble lignée connu la disgrâce auprès de la reine Elisabeth d'Angleterre en 1581 lorsque le 17e comte d'Oxford fût banni de la Cour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Arthur Mac Muroh   Dim 22 Fév - 16:20

Arthur Mac Muroh XVe siècle

Le nom primitif de l'écosse est "Alba" (ou Calédonie), nom donné par les romains aux régions situées au nord des Lowlands
Cette terre rude est le lieu d'implatation des Calédoniens (d'origine indo-européenne), des Pictes (ou hommes peints) puis à partir du IXe siècle des Scots (d'origine irlandaise)
En 843, Kenneth I Mac Alpine unifie sous une seule couronne les royaumes Scots de l'ouest et Pictes de l'Est, en partie aidé par la christianisation du territoire : Il crée alors de Royaume d'Alba

Les relations avec son puissant voisin anglais sont marquées par des épisodes dramatiques malgré des alliances temporaires pour faire face aux invasions vikings

Mais à la mort du souverain Malcolm au XIe siècle, le trône passe successivement à ses trois fils (nés d'un second mariage avec Margaret, princesse saxonne de sang royal) qui font fassent aux requêtes de leurs demi-frères issus d'un mariage précédent avec Ingebjorg, fille du comte norvégien des Orkney : la règle de la promogéniture à du mal à se faire respecter, et le 3e frère alors au pouvoir demande l'aide militaire des anglais pour rester sur le trône, en coséquence de quoi l'Ecosse devient un état inféodé à l'Angleterre

Il en sera ainsi pendant encore quelques siècle jusqu'à ce que la dynastie des Stuart (d'origine écossaise) règne sur les deux Royaumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Diego Pardo   Dim 22 Fév - 16:21

Diego Pardo XVe siècle

Le royaume islamique de Grenade réussira à subsister jusqu'au XIVe siècle grâce à la rivalité acharnée entre les deux royaumes chrétiens les plus importants d'Espagne : la Castille et l'Aragon

Le royaume grenadin profita de cette période pour tisser des liens étroits avec la république de Gênes et ainsi développer sa splendeur économique, architecturale et commerciale puique les Nasrides étaient le centre distributeur des produits méditerranéens dans la péninsule ibérique

Mais la dynastie Nasride fondée par Muhammad ben Yusuf ben Nasr (1238-1273) ne dût son salut pendant cette période que parce qu'il prêta serment de vassalité au roi catholique Castillan Fernando III
Il dût même combattre ses frères de foi lors de la conquête de Séville

Finalement la Reconquista, c'est à dire l'effort des royaumes de Castille et d'Aragon enfin réunis sous Isabelle et Ferdinand à reconquérir les terres musulmanes en Espagne, trouvera son dénouement le 2 janvier 1492 lorsque l'Alhambra, magnifique forteresse-résidence des rois Nasrides pendant plus de 8 siècles tombera aux mains des rois catholiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Le Cid Campeador   Dim 22 Fév - 16:22

Le Cid Campeador XIe siècle


Tout comme Arthur et son épée Excalibur et Roland et son épée Durandal, le Cid et son épée Tizona restent des personnages mythique ayant bel et bien existés

Rodrigo Diaz de Vivar est né vers 1043 à Burgos, un petit village castillan
Issu de la petite noblesse du royaume (appelée les infanzones), Ruy va être éduqué comme chevalier à la cour du roi Ferdinand Ier dès son plus jeune âge

Mais à la mort de celui-ci le royaume est divisé entre ses trois fils rompant ainsi une vieille tradition remontant au passé visigoth du royaume ibère
Rodrigo étant le frère d'arme du plus belliqueux des fils de Ferdinand, Sanche II, il participe aux coups de mains pour mettre main basse sur les royaumes de ses frères
A la mort de Sanche lors du siège de Zamora (1072), Ruy se trouve dans une position délicate lorsqu'Alphonse VI accède au trône
Mais le Cid en fin juriste fait signer au nouveau roi le fameux "Serment de sainte Gade" par lequel il lui fait jurer qu'il n'a pas pris part à la mort de son frère le défunt Sanche II
Cependant le Cid Campéador est écarté des faveurs de la cour au profit du comte Garcia Ordonez qui devient le favori du roi
Commence alors pour lui une nouvelle vie de errance pendant laquelle il va se mettre au service du roi maure de Saragosse, ville qu'il va conquérir à la mort de son maître

Le Cid conquiert aussi la ville de Valence en 1094 et se constitue son propre royaume vassal d'Alphonse VI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Jean Ier de Barbant   Dim 22 Fév - 16:23

Jean Ier de Brabant XIIIe siècle

L'origine des Brabant remonte à 1190 lorsqu'Henri Ier le Guerrier duc de la Maison de Louvain assume le titre de duc de Brabant
Près d'un siècle plus tard, Jean Ier de Brabant tue son grand ennemi Henri de Luxembourg lors de la bataille de Woeringen le 5 juin 1288 à qui il contestait la cession du duché de Limbourg (acheté quelques temps auparavant à Adolphe V)

Mais ce fait d'armes coûtera à la maison de Brabant de devoir accorder aux oligarchies citadines des privilèges spéciaux, au point qu'en 1356 le duché constitue la Joyeuse Entrée pour soutenir son faste passé et ainsi acquérir une situation privilégiée pour l'époque
Le Duché de Brabant trouve ses racines à la fin de l'Empire Carolingien lorsque Charlemagne découpe l'empire carolingien en 3 pour ses fils
Le cas de la Lotharingie est le plus compliqué du fait de la fragmentation des terres

En effet, les empereurs du Saint-Empire Romain Germanique (et notamment Othon Ier [936 - 973] qui créa la Basse-Lotharingie sous la tutelle de son frère Brunon archevêque de Cologne, et la Haute-Lotharingie sous l'autorité des comtes de Louvain et de Limbourg) n'arriveront jamais à soumettre totalement le duché de Brabant à leur autorité malgré la création de nouveaux évêchés sensés représenter l'Empereur germanique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Jean de Montagu   Dim 22 Fév - 16:24

Jean de Montagu XIVe siècle



Jean de Montagu (1349 ? - 1409) Vidame de Laon, Seigneur de Montagu-en-Laye et de Marcoussis est le fils naturel du roi Charles V de France et de Biette Cassinel
Il fut élevé comme fils de Gérard de Montagu, Chambellan et secrétaire du roi

Jean fut ministre de Charles V et surintendant des Finances sous Charles VI (1388)
Il connut les plus grands honneur en tant que membre des marmousets (c'est à dire anciens ministres sous Charles V) appelés par Charles VI pour contrecarrer l'influence des oncles de ce dernier

En remerciements de ses services, le souverain le nomma Chambellan du roi et capitaine de la Bastille en 1393, puis en 1401 Grand Maître de la Maison Royale de France


Il fut l'ami du duc d'Orléans assassiné en 1407, ce qui fit de lui le pire ennemi de Jean le Téméraire duc de Bourgogne qui le fit exécuter en 1410 arguant de prétendues malversations, mais en 1412 Charles VI réhabilite sa mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliane
Vavasseur


Féminin Nombre de messages : 65
Age : 37
Localisation : Foret d'Eliande
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Le code le la chevalerie   Dim 22 Fév - 16:32

Le chevalier doit respecter un code de conduite fondé sur les fameuses "valeurs chevaleresques":

- loyauté
- courage
- courtoisie
- sagesse
- honneur
- justice
- fierté
- foi
- humilité

Le chevalier doit également :

- obéissance à son seigneur
- respect en la parole donnée

Au temps des croisades, le code est composé de 10 commandements :

1- Tu croiras à tout ce qu'enseigne l'Eglise et observeras tous ses commandements

2- Tu protègeras l'Eglise

3- Tu auras respect de toutes les faiblesses et tu t'en constitueras le défenseur

4- Tu aimeras le pays ou tu es né

5- Tu ne reculeras pas devant l'ennemi

6- Tu feras aux Infidèles une guerre sans trêve et sans merci

7- Tu t'acquitteras exactement de tes devoirs féodaux, s'ils ne sont pas contraires à la loi de Dieu

8- Tu ne mentiras point et seras fidèle à la parole donnée

9- Tu seras libéral et feras largesse à tous

10- Tu seras partout et toujours le champion du Droit et du Bien contre l'Injustice et le Mal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markus
Comte


Masculin Nombre de messages : 152
Localisation : Hayange
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Les chevaliers:Le Prince Noir   Lun 23 Fév - 21:28

C'est quoi l'intérêt de tes posts? tout le monde peut chercher sur google, maintenant ce qui aurait été intéressant c'est de lancer un débat là dessus..^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand de Marseivilla
Intendant


Masculin Nombre de messages : 1944
Age : 33
Localisation : Metz
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Les chevaliers:Le Prince Noir   Lun 23 Fév - 21:41

Pas la peine de revenir sur les copier coller, je crois que tout le monde à compris, donc on ne s'excite pas, et effectivement on peut discuter la dessus.

_________________
Français je ne veux, Allemand je ne puis, Lorrain je suis. Enfin en ce moment, Allemand, je peux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://compagnonsdevalerien.over-blog.com
Fredrik
Serf


Masculin Nombre de messages : 2
Age : 19
Localisation : Franche-comté(aux alentours de Besançon)
Date d'inscription : 27/05/2012

MessageSujet: étonnement   Mar 29 Mai - 22:22

Ouh!

le monologue! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand de Marseivilla
Intendant


Masculin Nombre de messages : 1944
Age : 33
Localisation : Metz
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Les chevaliers:Le Prince Noir   Mer 30 Mai - 10:22

Merci de ne pas déterrer de vieux posts, surtout si tu n'as rien à dire. Par contre tu peux passer par la présentation.

_________________
Français je ne veux, Allemand je ne puis, Lorrain je suis. Enfin en ce moment, Allemand, je peux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://compagnonsdevalerien.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chevaliers:Le Prince Noir   Aujourd'hui à 3:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chevaliers:Le Prince Noir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Vierge Noir !
» Onyx noir
» Grand coléoptère noir
» Identité des chevaliers de Saint-Jacques-Des-Guerets
» Exposé : Les chevaliers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des compagnons de Valérien :: Reconstitution :: Histoire-
Sauter vers: